#FIBAU18Africa

La malienne Assetou Sissoko remporte le trophée MVP U18 Africa Women


MAPUTO (Championnat africain féminin des moins de 18 ans de la FIBA, 2018) – a été sacrée du Championnat africain féminin des moins de 18 ans de la FIBA.


Sissoko, qui a récolté 132 points tout au long du tournoi, a d’abord félicité son équipe, même si elle a remporté le trophée individuel.

“Depuis que nous sommes ensemble, nous nous sommes assurées d’agir comme une équipe. Cela signifie gagner comme une équipe”, a estimé la joueuse.



Les choses sont devenues claires : elle allait décrocher une place dans l’All-Star Five en inscrivant 22 points lors de la journée d’ouverture contre la République démocratique du Congo.

En finale contre le Mozambique, elle a ajouté 25 points, 11 rebonds et 4 passes décisives à ses statistiques déjà impressionnantes.

“Il n’aurait pas été possible de réaliser cet exploit sans tout le monde autour”, a ajouté Sissoko, qui a déclaré que c’était une surprise d’entendre son nom annoncé en tant que MVP.



Maintenant que le Championnat africain féminin des moins de 18 ans de la FIBA ​​est terminé, elle attend avec impatience l’année prochaine et la Coupe du monde de basket-ball féminin des moins de 19 ans de la FIBA.

“Nous nous sommes efforcés de le faire et nous voulons nous assurer que nous nous comporterons aussi bien que nous l’avons fait ici.”



Lire Aussi //   Darsalam et Quinzambougou joueront la finale d'Orange Streetball championship

En plus du trophée MVP, Sissoko a également remporté le prix de la meilleure tri-pointeuse, avec 42% de succès, et le trophée de meilleure marqueuse.

Filipa Calisto, du Mozambique, qui assistait à la finale depuis le banc, a été blessée lors de la demi-finale contre l’Angola.

Mais elle a dit qu’elle était heureuse d’avoir accompli un tel exploit.

“Le était fort et nous ne pouvions pas nous en débarrasser. Mais nous venons de nous qualifier pour la Coupe du Monde FIBA ​​des moins de 19 ans et cela nous rend très fières”, a déclaré Calisto, qui attend maintenant sa guérison.



La malienne Aminata Traoré, l’Angola Alexia Dos Santos Dizeko et la rwandaise Bella Murekatete figurent toutes dans le Top 5 du tournoi.

Le Cap Vert a remporté le trophée du fair-play.

 


FIBA


 

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top