NBA

La jeunesse assure chez les Los Angeles Lakers

Lonzo Ball (c) des Los Angeles Lakers lors du match de NBA face aux Mavericks, à Dallas, le 7 janvier 2019 / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP / RONALD MARTINEZ

Les jeunes stars Brandon Ingram et Lonzo Ball ont répondu à l’appel lancé par l’entraîneur de , Luke Walton, qui avait réclamé plus de tirs, pour mener lundi les à la victoire 107-97 en sur le parquet des mavericks à Dallas.

Ingram a totalisé 29 points, Ball en ajoutant 21 pour effacer un retard de 13 points à la mi-temps et mettre un terme à une série de 3 défaites consécutives.

C’est seulement le deuxième succès pour la franchise californienne en sept matches depuis que sa vedette LeBron James s’est blessé à l’aine le jour de Noël, marqué par une victoire sur le double tenant du titre, Golden State.

Walton avait fait appel à Ingram et Ball après un très décevant échec (108-86) contre les Minnesota Timberwolves dimanche.

“En fait, j’ai été très satisfait par notre esprit de compétitition dans cette première mi-temps”, a déclaré Walton, “J’ai pensé que les gars faisaient tout leur possible”.

Le coach des Lakers a ajouté qu’il avait exhorté ses joueurs à “changer mentalement” en seconde période, et ils ont répondu par un 32-13 dans le 3e quart-temps.

De son côté, le leader de la Conférence Est, les Milwaukee Bucks, a eu besoin d’une mi-temps pour prendre la messure des Utah Jazz finalement battus 114-102 après avoir mené à mi-parcours 62-58.

Pour les Bucks, Giannis Antetokounmpo a inscrit 30 points et Malcolm Brogdon 21 avec une défense renforcé en seconde période pour rebondir après la défaite de samedi contre les Toronto Raptors, leurs dauphins à l’Est.

“Ce qui est le plus important pour moi c’est qu’après avoir cédé 62 points en première mi-temps, nous les avons tenus à 40 en seconde”, a estimé l’entraîneur de Milwaukee, Mike Budenholzer, pas très content de sa défense lors du premier acte.

– Harden encore au top –

L’autre leader de Conférence, à l’Ouest, Denver n’a pas connu la même réussite en cédant à Houston chez les (125-113).

Lire Aussi //   Hamane Niang annnonce sa candidature à la présidence de FIBA

Le tenant du titre de meilleur joueur de la NBA (), James Harden, a vécu encore une grande soirée avec un total de 32 points assorti de 14 passes décisives portant la franchise du Texas vers la victoire.

Harden du Oklahoma City Thunder lors d’un match de NBA face aux Rockets, à Houston, le 25 décembre 2018 / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / Bob LeveyJames

Harden a été bien épaulé par Clint Capela qui, avec 31 points, a réussi son meilleur score avec les Rockets, qui ont porté leur série de victoires à domicile à 10.

A Boston, les Celtics l’ont emporté 116-95 contre les Brooklyn Nets grâce à Kyrie Irving, de retour de blessure (oeil) après deux matches, auteur de 17 points.

A l’occasion, du succès (119-107) de San Antonio chez les Detroit Pistons, le coach emblématique des Spurs, Gregg Popovitch, a atteint les 1221 victoires comme entraîneur égalant Jerry Sloan à la 3e place dans l’histoire de la NBA.

DeMar DeRozan a passé 26 points, réussi 9 passes décisives et pris 7 rebonds, San Antonio remportant son 5e match de rang et le 13e en 16 rencontres.

 

 

 

 

 

 

par AFP

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top