Autres Compet

Streetball : QUINZAMBOUGOU CONSERVE LE TROPHEE

Temps de lecture : 1 mn 🕗

Les finales de la 2Ú édition du streetball World Label se sont disputées samedi dernier sur le terrain du Palais de la culture Amadou Hampaté Ba.

La cĂ©rĂ©monie de clĂŽture Ă©tait prĂ©sidĂ©e par le ministre des Sports, HousseĂŻni Amion Guindo, en prĂ©sence de son homologue des Domaines de l’Etat, TiĂ©man Hubert Coulibaly, de la reprĂ©sentante d’Orange Mali, Safiatou Adjoli et des deux promoteurs du tournoi, Hady Hanne et Boubacar FodĂ© KeĂŻta. La finale masculine de cette 2Ăš Ă©dition a mis aux prises, le tenant du titre Quinzambougou et l’équipe de MĂ©dina-Coura, tandis que FaladiĂ© et Hamdallaye se sont affrontĂ©s chez les filles. La premiĂšre finale a tournĂ© Ă  l’avantage de Quinzambougou qui s’est imposĂ© sur le fil 34-33 devant MĂ©dina-Coura, alors que Hamdallaye a Ă©tĂ© sacrĂ© dans l’autre finale face Ă  FaladiĂ© (36-35). TiĂ©moko SangarĂ© de MĂ©dina-Coura et Fatoumata Bagayoko de FaladiĂ© ont reçu, respectivement les trophĂ©es dĂ©cernĂ©s au meilleur joueur et Ă  la meilleure joueuse du tournoi. Quant au concours de dunk, il a Ă©tĂ© remportĂ© par Idrissa Coulibaly. Au total, 16 Ă©quipes issues des 6 Communes du District ont participĂ© Ă  cette 2Ăš Ă©dition du streetball World Label. Le tournoi Ă©tait ouvert Ă  tous les joueurs de basket-ball, y compris les joueurs Ă©trangers qui vivent au Mali ou qui Ă©voluent dans le championnat malien. Les Ă©liminatoires se disputaient tous les samedi au rythme de quatre matches par jour et Ă©taient marquĂ©es par des prestations d’artistes et d’humoristes comme Yoro, Docteur de rire, Michou. Samedi, l’honneur est revenu aux filles d’Hamdallaye et de FaladiĂš d’ouvrir le bal de cette longue soirĂ©e de basket non stop. Le coup d’envoi symbolique a Ă©tĂ© donnĂ© par le ministre des Sports, HousseĂŻni Amion Guindo et d’entrĂ©e de jeu, les Rouges de FaladiĂš prendront la direction des opĂ©rations face aux Bleues de la Commune IV. Dominatrice, l’équipe de FaladiĂ© ira Ă  la pause avec 5 points d’avance (25-20).

Mais Ă  la reprise, l’équipe d’Hamdallaye montre un autre visage et se montre plus entreprenante. RĂ©sultat : les Bleues renversent la tendance et s’imposent au finish 36-35. Le temps pour les Pompons girls d’enflammer le public avec leur spectacle, place sera faite Ă  la finale masculine entre Medina-Coura et Quinzambougou. D’un cĂŽtĂ© l’équipe de Quinzambougou ambitionnait de remporter le trophĂ©e pour la deuxiĂšme fois d’affilĂ©e et de l’autre, MĂ©dina-Coura rĂȘvait de devenir la 2Ăš Ă©quipe Ă  inscrire son nom au palmarĂšs du tournoi. La confrontation donnera lieu Ă  une belle empoignade qui tiendra le public en haleine pendant plus d’une heure. Les deux Ă©quipes sont restĂ©es au coude Ă  coude jusqu’aux ultimes secondes du match et tout se jouera sur le dernier lancer-franc obtenu par Quizambougou. Score final : 34-33 pour le dĂ©tenteur du trophĂ©e qui remporte ainsi le tournoi pour la deuxiĂšme fois d’affilĂ©e aprĂšs son sacre de 2013. Les Rouges de Quinzambougou ont empochĂ© 1 million de Fcfa, contre 250.000F cfa pour le finaliste malheureux, MĂ©dina-Coura. L’autre vainqueur du jour, l’équipe d’Hamdalaye a reçu 500.000, alors que FaladiĂ© s’est consolĂ© avec 200.000 Fcfa contre deux cent mille Fcfa pour FaladiĂš.

Le ministre des Sports qui assistait pour la premiĂšre fois au tournoi, a saluĂ© l’initiative de World Label et invitĂ© les promoteurs Ă  pĂ©renniser le tournoi. «Je fĂ©licite les organisateurs du tournoi, c’est une belle initiative qui mĂ©rite d’ĂȘtre soutenue. J’ai Ă©tĂ© Ă©merveillĂ© par le spectacle», confiera HousseĂŻni Amion Guindo. Le ministre des Domaines de l’Etat, TiĂšman Hubert Coulibaly a Ă©galement fĂ©licitĂ© World Label pour avoir initiĂ© ce tournoi de streetball, ajoutant que la compĂ©tition ne peut que contribuer Ă  la promotion et au dĂ©veloppement du basket-ball malien. Justement, appuiera Hady Hanne, l’un des promoteurs du tournoi, «l’un des objectifs du streetball est la promotion et le dĂ©veloppement du basket-ball au Mali». «World Label est content et fier de la participation de deux ministres aux finales et donne dĂ©jĂ  rendez-vous au public l’annĂ©e prochaine pour la 3Ăš Ă©dition», ajoutera notre interlocuteur.

DjĂšnĂšba BAGAYOKO (Essor)

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top