Actu Africa

SĂ©nĂ©gal : Toiture dĂ©fectueuse du stadium Marius Ndiaye, le Ministre des Sports en quĂȘte de la bonne solution technique

Temps de lecture : 1 mn 🕗

L’Etat n’a pas encore une solution dĂ©finitive pour le stadium Marius Ndiaye toujours impraticable en cas de pluies. Rien ne semble en tout cas ĂȘtre en vue. Du cĂŽtĂ© du ministĂšre des Sports, cette question qui hante, depuis quelques annĂ©es maintenant le sommeil des basketteurs, n’est actuellement qu’au stade d’Ă©tude.  
«Nous avons envoyĂ© le directeur des investissements sportifs il y a trois jours (lundi) pour qu’il puisse examiner, Ă©tudier la question et  faire des propositions concrĂštes au ministre», indique Ibrahima Diop, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du ministĂšre des Sports. InterpellĂ© mercredi dernier, en marge du point de presse du directeur de la haute compĂ©tition, ce dernier d’ ajouter :
«Il y avait deux interventions en 2015 pour régler définitivement cette question. Voilà que cela reprend. Soit il faut trouver la bonne solution technique, qui puisse permettre une sérieuse réfection ou changer complétement le matériau qui a été utilisé pour réparer le toit».
De son point de vue, le stadium Marius Ndiaye qui ne rĂ©pond plus aux normes de compĂ©titions internationales de la Fiba,  a un dĂ©faut congĂ©nital. «Il y a un problĂšme de matĂ©riaux utilisĂ©s qui fait qu’en termes d’étanchĂ©itĂ©, il est pratiquement impossible sur le plan technique d’intervenir d’une maniĂšre adĂ©quate. Il y a eu des interventions l’annĂ©e derniĂšre.  Car nous attendions l’arrivĂ©e de l’équipe nationale des Etats-unis qui Ă©tait en partance pour la Coupe du monde en Espagne et qui voulait organiser un clinic Ă  Dakar», prĂ©cise-t-il.
Quoiqu’il en soit,  le directeur de la haute compĂ©tition, Souleymane Boune Daouda Diop pense lui que l’état dans lequel se trouve le stadium Marius Ndiaye est tout simplement scandaleux. «Le stadium Marius Ndiaye est un scandale ! On ne peut pas dĂ©penser 500 millions pour refaire la toiture et se retrouver un an aprĂšs avec un stadium inondĂ© Ă  la premiĂšre pluie. Il y a un problĂšme de gestion des infrastructures», se dĂ©sole-t-il.  Il faut souligner que c’était pour les besoins de l’Afrobasket fĂ©minin  que le SĂ©nĂ©gal devrait abriter en 2007,  que l’Etat avait entrepris la rĂ©fection Ă  coup de centaine de millions de FCfa. Mais la toiture avait vite fini de cĂ©der rendant quasi impossible l’organisation de rencontres en cas de fortes prĂ©cipitations. Sans parler des problĂšmes de salubritĂ© et mĂȘme sĂ©curitĂ© qui se posent depuis quelques annĂ©es maintenant.
Source : Sud Quotidien
Facebook Comments
coinpayu
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top