AFROBASKET MEN

Réussir des tirs décisifs

Temps de lecture : 1 mn đź•—

RADES (AfroBasket 2015) – Rien ne peut  couper le souffle plus qu’un match de basketball qui se termine par des victoires de dans les dernières secondes.

Le mardi Ă  Radès, une banlieue de Tunis, l’AfroBasket a connu deux situations de ce genre.

coinpayu

Les vainqueurs des deux dernières compĂ©titions, l’Angola et la Tunisie, ont Ă©tĂ© très proche d’une Ă©limination dans ce championnat avec des bouleversements majeurs mais ont inscrit des tirs dĂ©cisifs juste avant la fin des matches par leurs stars montantes.

L’Angola a arraché sa victoire par 62-61 face à la Centrafrique et la Tunisie est venue à bout du Maroc sur le score de 69-68.

Les deux équipes ont eu de tirs de dernières secondes pour gagner leur match.

L’Angola a été sauvé par celui de Yanick Moreira à 4 secondes de la fin de la partie.

coinpayu

Les Tunisiens auraient pu gagner le match juste avant la fin du temps règlementaire mais le tir à trois points tenté par Mourad El Mabrouk  a percuté la planche et est ressorti.

Ils ont pris un point d’avance lorsque ce même joueur a réussi un tir à trois points dans la même position dans les dernières secondes des prolongations.

Ce tir a maintenu en vie le pays hôte dans ce tournoi.

Il a surtout permis au pays de rester dans la course pour la qualification aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Le vainqueur de l’AfroBasket dĂ©crochera une qualification directe pour le BrĂ©sil et les Ă©quipes qui vont terminer Ă  la deuxième, troisième et quatrième place recevront des invitations Ă  l’un des trois Tournois de Qualification Olympique de la FIBA (OQTs) qui aura lieu l’annĂ©e prochaine.

Après le match, il a Ă©tĂ© demandĂ© Ă  El Mabrouk comment est-ce qu’il se sentait après avoir inscrit le tir Ă  trois points le plus important de sa vie devant 11.000 fans et il a rĂ©pondu: “Ce n’est pas le plus grand coup.

« Ça sera le plus grand tir de ma vie lorsque nous allons gagner le titre ».

El Mabrouk a déclaré qu’il n’était pas nerveux.

Je suis supposé être le tireur à trois points de l’équipe.

Si je perds confiance, qui le fera Ă  ma place ?

Mon entraineur m’a dit avant le match de ne pas hésiter une seconde. Si je sens un tir, il faut le prendre, et de ne pas me décourage même si je le rate. [Réessaie de nouveau].

Quelques heures plutôt, Moreira a réussi l’un des plus grands tirs de l’histoire du basket-ball angolais pour éliminer la Centrafrique.

Lorsqu’il lui a été demandé de savoir s’il s’était déjà retrouvé dans ce genre de situation de fin de match qui devait influencer le résultat, Moreira a rappelé une situation similaire qu’il a vécue un peu plus tôt cette année au championnat NCAA quand il jouait pour SMU face à UCLA.

Le joueur [meneur d’UCLA] a pris un tir à trois points et je me suis dit qu’il n’allait pas le transformer.

J’ai essayé de prendre le rebond et ils m’ont appelé gardien de but.

Nous avons de la chance de gagner le match avec deux tirs mais nous les avons manqués.

Moreira affirme que cette dĂ©ception, qui a marquĂ© la fin de sa carrière universitaire, lui a donnĂ© plus de dĂ©terminations Ă  prendre ce genre de tirs importants quand il en a l’occasion.

Donc après son tir décisif contre la Centrafrique, il a dit que cela le mets encore plus en confiance pour réaliser ce genre de tirs.

“Je ne sais pas exactement quelle action nous fera gagner le prochain match” a-t-il dit.

Il y a vraiment des fins de match extraordinaire avec des points inscrit au buzzer dans cet AfroBasket.

Lundi dernier, le Sénégal a fait un excellent retour dans son match et surpris l’Angola par 74-73, lorsqu’ Antoine Mendy  a claqué un tir raté d’Ibrahima Thomas.

C’est clair qu’il y aura encore des fins de match plein de suspens à Rades car toutes les équipes se battent pour la gloire.

FIBA

Facebook Comments

coinpayu
Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top