AFROBASKET WOMEN

Peruch-Niang en mission avec la Guinée

Temps de lecture : 1 mn đź•—

YAOUNDE (AfroBasket Women 2015) – La GuinĂ©e n’est pas connue comme une grande nation de basket-ball, mais hier vendredi, elle a donnĂ© du fil Ă  retordre Ă  l’Egypte et a failli crĂ©er la plus grosse surprise de l’AfroBasket Women 2015.

Les Guinéennes sont arrivées à Yaoundé, la capitale Camerounaise 4 heures avant leur match, mais cela ne les a pas empêché de montrer un impressionnant esprit de combativité.

coinpayu

Mariama Djiba Toure, Khady Mbaye et Nadia Peruch-Niang se sont bien battu dans une équipe de Guinée en nombre réduit.

coinpayu

Peruch-Niang, qui est revenu de sa retraite après une carrière de basket-ball professionnel en Espagne et en France, a ouvert la voie pour l’Ă©quipe d’Ousmane Sylla, terminant meilleure marqueuse de son Ă©quipe avec 20 points. Elle a Ă©galement pris 8 rebonds.

Bien qu’il soit trop tĂ´t pour se prononcer sur le potentiel de l’Ă©quipe ainsi que ses chances dans le Groupe B, Peruch-Niang sait qu’elle est en mission, sur et hors du terrain pour la GuinĂ©e.

«Nous ne nous sommes jamais entrainĂ©es ou jouĂ© ensemble avant le match”, a dĂ©clarĂ© Peruch-Niang FIBA.com.

“Nous voulons garder le mĂŞme esprit de combatif et essayer de faire des progrès match après match. En tenant compte de tout ce que nous avons traversĂ©, nous ne pouvons qu’espĂ©rer faire mieux dans les prochains jours.”

L’ancienne vedette de l’UniversitĂ© de l’Etat de l’Illinois a poursuivi en disant « ma performance en terme de points ne compte pas ».

Tout ce que je veux faire c’est de mener l’équipe dans la bonne direction, je peux aider en marquant des points, en faisant des passes ou diriger du banc. C’est ce que j’ai envie de faire – PeruchNiang

En juin dernier, la Guinée a concédé deux lourdes défaites contre le Mali lors des éliminatoires de la zone 2, mais s’est qualifiée pour l’AfroBasket Women 2015, le Mali ne jouant à l’époque que pour une qualification pour les Jeux Africains.

L’équipe qui ne compte que 9 joueuses, semble nettement mieux, et Peruch-Niang loue la détermination de ses coéquipières.

A un certain moment du match de vendredi face à l’Egypte, la Guinée a égalisé (23 -23) après avoir été mené de 13 points mais les Nord-Africaines se sont imposées par 81-73.

« Cela a été la volonté des filles de rester dans le match » a dit la joueuse de 37 ans.

« Nous avons été mené de 15 points et nous n’avons pas relâché. Cela n’a pas marché mais nous devons être fières et continuer de travailler. »

« J’ai eu la chance de jouer au niveau professionnel en Europe et je veux juste transmettre mes acquis et cette compétition est une réelle opportunité de le faire ».

La GuinĂ©e est logĂ©e dans le groupe B aux cĂ´tĂ© de l’Angola,le champions d’Afrique en titre, du SĂ©nĂ©gal, du NigĂ©ria, de Egypte et de l’AlgĂ©rie.

« La compétition sera difficile contre de très bonnes équipes. L’Egypte a montré qu’elle est aussi une très bonne équipe. »

Interrogée son future dans le basketball guinéen, Peruch-Niang rappelle que sa mission va continuer une fois la compétition terminée.

Avec son mari Ousmane Niang, un international Guinéen, ils veulent construire une école au sein de laquelle les enfants seraient capables de jouer au basket-ball à un haut niveau depuis leur jeune âge.

« C’est quelque chose qui n’existe pas encore en Guinée », a dit l’ailière de 1.85m.

« Notre but c’est de construire cette école et nous allons nous concentrer la dessus après cette compétition ».

FIBA

Facebook Comments

coinpayu
Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top