NBA

NBA: deux buzzer beater en deux jours, le début d’année fou de DeRozan

Après avoir inscrit le panier de la victoire au buzzer face à Indiana (108-106) la veille, DeMar DeRozan a récidivé face à Washington pour offrir la victoire aux Chicago Bulls (119-120), dans la nuit de samedi à dimanche.

Temps de lecture : 1 mn 🕗

Après avoir inscrit le panier de la au buzzer face à Indiana (108-106) la veille, DeMar DeRozan a récidivé face à Washington pour offrir la victoire aux Chicago Bulls (119-120), dans la nuit de samedi à dimanche.

Une fois, on peut évoquer le coup de chance. Deux fois, ça commence à ressembler à quelque chose comme le talent. En l’espace de deux jours, l’ailier des Chicago Bulls DeMar DeRozan a marqué l’histoire de la NBA en réussissant deux « buzzer beater », ces tirs à la dernière seconde qui offrent la à leur équipe. Lors du réveillon du 31 décembre, DeRozan avait déjà réussi un shoot improbable, sur une jambe et déséquilibre, pour vaincre Indiana. Rebelote après le passage à 2022, cette fois face à Washington (120-119). Pour un tir à trois points au moins aussi compliqué, avec deux défenseurs sur le dos, et en coin.

Larry avait réussi l’exploit des deux « buzzer beaters » de suite en 1985 pour les Celtics, mais il avait eu un jour de repos entre les deux matchs. « Je ne sais pas si je rêve ou si cela est réel maintenant », a déclaré DeRozan après la rencontre. « Je suis présent pour prendre les choses en main à chaque fois que le moment viendra et je suis prêt, c’est tout ce que je peux faire. »

« Dieu merci, nous avons DeMar DeRozan dans notre équipe », a résumé Zach LaVine, auteur de 35 points dans la rencontre, aux côtés de Nikola Vucevic (22 pts, 12 rbds) et Coby White (20 pts).

Chicago premier à l’Est

« Le tir de DeMar était encore incroyable », s’est réjoui le coach Chris Fleming, qui remplace l’entraîneur en chef Billy Donovan, absent pour cause de Covid. « Avec trois secondes au chrono et des gars collés à lui, il a eu la présence d’esprit de regarder en bas et de voir où étaient ses pieds pour faire ce tir. Incroyable tir », a souligné Fleming.

DeRozan termine la soirée avec 28 points, 9 rebonds et 5 passes décisives, dans une rencontre qui a longtemps été à l’avantage de la franchise de Washington, portée par Bradley Beal (27 pts, 17 passes) et Kyle Kuzma (29 pts, 12 rbds).

La franchise de Chicago conforte sa première place à l’Est (24 victoires, 10 défaites), aux dépens des Brooklyn Nets, défaits quant à eux par les Clippers (116-120).

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top