Angola

#FIBAWC : Une première journée terne pour les équipes africaines (0/5)

Dure première journée pour les équipes africaines qui ont toutes perdues leur premiers matchs de groupe face à leur adversaires respectifs à la coupe du monde #FIBAWC, Chine 2019.

Samedi : Résistance sans succès des nigérians et des ivoiriens… L’ et la coulent face à la Serbie et à l’Espagne

Menés 18-13 au premier quart temps, les nigérians ont su faire jeu égal avec les russes dans les second quart temps (22-22) pour aller à la pause avec un retard de -5 au compteur, 40 à 35. Portés par Josh Okogie (18pts, 3rbds et 4ast), les DTigers dominent au retour de la pause pour terminer en égalité à 58-58. Malheureusement l’équipe de Russie a du répondant dans le dernier quart et s’offre le Nigéria presque sur le fil (82-77).

Après avoir mené légèrement au premier quart temps (16-14), la Côte d’Ivoire a cédé petit à petit face à la Chine pays hôte de la compétition qui a remporté coup sur coup les trois derniers quart temps de la rencontre : 1315 I 12-22 I 14-19. Lundi 02 septembre, elle aura l”occasion de se racheter face au Venezuela dans une rencontre prévue à 8h GMT.

En ouverture de compétition, l’Angola était opposé à la Serbie dans une rencontre qui a tourné à la correction pour les africains du sud (59-105). Les angolais n’ont résisté que le temps d’un quart temps dans ce match, 20-29 au premier avant de se voir complètement supplantés le reste de la partie. Carlos Morais avec 15 pts a su tirer son épingle du jeu malgré la défaite de son équipe.

Face l’Espagne, la Tunisie a fait de la résistance pendant la moitié de la rencontre. A la mi-temps l’équipe de Salah Mejri (15pts, 7rbds et 3ast), comptait 3 points de retard (42-39), avant de sombrer au terme du 3 quart temps, alors les espagnoles leurs infligeaient un cinglant 30 à 8. Même scénario au dernier quart temps qui voit les espagnoles remporter haut la main le gain de la partie et passer la barre des 100 points (101-62).

Dimanche : Le d’entrée corrigé par la Lituanie

Mené 10 à 27 dans le premier quart temps et très faible sur les tirs extérieurs ( 4% seulement), le Sénégal a manqué de répondant pour enrayer les attaques lituaniennes. Dans une rencontre où on attendait les ténors de la tanière sénégalaise comme Maurice Ndour, Xane Dalmeida ou encore Hamady NDiaye entre autre, c’est plutôt la jeune garde sénégalaise qui à brillé à l’image de Pape Diop (6pts). Limités à moins de 10 points, Maurice Ndour,t Ibrahima Faye et Babacar Toure terminent avec chacun 8 points, nettement insuffisant pour bousculer les lituaniens qui déroulent (101-47).

#####################################

La rédaction

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top