FIBAWC

#FIBAWC : La Tunisie rate une belle occasion

GUANGZHOU (China) – S’étant retrouvés à deux reprises dos au mur dans les dernières secondes de ses matchs, avec un succès contre l’Iran et une défaite contre l’Espagne, les Portoricains ont à nouveau dû attendre les tout derniers instants du match contre la pour connaître leur sort : une victoire 67-64 sur un tir à trois points de Gary Browne à 5.1 secondes de la sirène finale.

En plus d’une qualification pour le second tour, la Tunisie aurait, si elle s’était imposée, gagné sa place aux JO de Tokyo 2020. Elle devra désormais intégrer le Groupe N à Beijing, aux côtés de l’Angola et des Philippines, pour les matchs de classement 17-32.

Pour le , cette victoire signifie une qualification pour le second tour, dans le Groupe J à Wuhan, avec la Serbie et l’Italie.

Le tournant : 3:29 à jouer. La Tunisie aurait dû savoir via l’expérience vécue par l’Iran que c’est à ce moment-là que le Porto Rico se réveille et étouffe son adversaire. Il avait rattrapé un retard de 9 points contre l’Iran et la différence aujourd’hui était de 5 points. David Huertas a scoré à trois points pour égaliser à 64-64 à 1:34 de la fin. La Tunisie a eu deux bons tirs pour prendre les devants, mais elle les a ratés. Puis Browne s’est illustré à longue distance pour offrir la victoire à la sélection portoricaine.

TCL Player of the Game: Renaldo Balkman a montré la voie à suivre avec 14 points, 9 rebonds (dont 4 sur les 18 offensifs de son équipe) et 4 contres, soit plus que lors de ses huit apparitions précédentes en Coupe du Monde (3).

Le chiffre : Le Porto Rico a remporté ses trois derniers matchs serrés (5 points ou moins) en Coupe du Monde FIBA, après avoir perdu quatre des cinq parties allées au bout du suspense précédemment. Cette année en Chine, il s’est imposé de 2 points contre l’Iran et de 3 contre la Tunisie. Il y a deux jours contre l’Espagne, il a réussi à ramener l’écart à 6 points.

À retenir : Note à l’intention de la Serbie et de l’Italie : faites en sorte d’avoir creusé un gros écart avant d’entrer dans les quatre dernières minutes du match, car c’est à ce moment-là que les insulaires se montrent les plus dangereux et qu’ils sont capables d’aller arracher une victoire. L’Iran et la Tunisie peuvent en témoigner.


Ils ont dit :
 “Ce match a été similaire aux deux ou trois derniers matchs que nous avons disputés. Nous avons travaillé très dur pour en être là aujourd’hui et pour réussir à nous qualifier pour le second tour. Ce serait égoïste de dire que c’est juste grâce à mon dernier tir (pour prendre l’avantage). Le est un sport d’équipe et tout le monde a réalisé un assez bon match, offensivement et défensivement.” – Gary Browne, arrière du Porto Rico

“Ces gars se battent. Ce sont des guerriers. Nous avions beaucoup d’éléments perturbateurs autour de nous avant le tournoi. Tout le monde nous voyait hors course. Ces gars se sont unis comme une famille. C’est un groupe incroyable. Ils sont venus avec l’envie de tout donner, je leur tire mon chapeau. Ils sont revenus pour arracher la victoire. Ils sont les meilleurs représentants de notre pays depuis mes débuts en équipe nationale il y a 18 ans. C’est un honneur d’être leur coach. Je suis très fier d’être à la tête de cette équipe. Nous avons un groupe très solidaire.” – Eddie Casiano, coach du Porto Rico

“Nous avons manqué beaucoup de tirs à trois points et sous le panier. Nous sommes très déçus. Il reste deux matchs et nous conservons une chance d’aller aux JO. Mais le fait de ne pas avancer au second tour est une énorme déception.” – Mokhtar Ghyaza, intérieur de la Tunisie

“Nous avons perdu ce match. Nous avons eu des occasions au cours des cinq dernières minutes. Nous avions la victoire entre nos mains. Mais nous avons commis des erreurs, ça arrive. C’est décevant, car nous aurions pu nous qualifier pour les JO. Nous n’avons inscrit aucun tir à trois points en première mi-temps, ce qui anormal. Nous sommes d’habitude plutôt adroits à longue distance. Nous devons gagner nos deux prochains matchs et avec des gros écarts. Nous allons tout donner. Ce n’est pas fini et nous voulons essayer de décrocher notre place pour les JO. Nous allons nous battre.” – Mario Palma, coach de la Tunisie

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

FIBA

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top