FIBA U19 MEN

FIBAU19 : Mali vice champion du monde, mais…quelques regrets

Si on pouvait remonter le temps et refaire le 3e quart temps de la finale perdue contre les États-unis, l’histoire se raconterait autrement, le serait sans doute champion du monde. Malheureusement la réalité est bien différente, c’est bien team qui a remporté son 7e trophée de la catégorie.

Pourtant les jeunes malien avaient bien entamé le match, dominant légèrement le premier quart temps (2022), avant de faire jeu égal dans le second (2218), malgré les 2 points d’avance des américains au compteur à la pause (42-40).

Un 3e quart temps fatal !

Malheureusement, au retour de la pause, le jeu malien s’effondre en moins de 5 minutes de manque de concentration. Les vieux démons de la phase de groupe étaient de retour : mauvaises relances et pertes de balles successives ont eu raison des aiglons. Grâce à leur excellent jeu de transition, les États-Unis profitent, pour creuser l’écart avec un 12 à 0. La maladresse et le manque de lucidité de certains cadres de l’équipe n’ont pas arrangé les choses non plus, seul le trio Martin Diakité, Hassane Dramé et Abdoul Karim Coulibaly arrivent tirer son épingle du jeu. Pourtant le Mali va tenter de revenir dans le dernier quart temps. A défaut d’égaliser, les joueur du coach Dicko, acculent les américains et réduisent considérablement les 20 points d’écarts établis.

Malgré cette défaite, il y avait réellement pour les maliens, un coup à jouer ce samedi après midi à Heraklion. Les deux premiers quart temps en sont une parfaite illustration. Néanmoins au delà de cette finale perdue, Le Mali peut être fier d’avoir une génération qui a su bousculer tous les pronostics en Grèce. La médaille d’argent et la place de vice champion du monde sont amplement méritées.

Descendre des nuages…

Le plus dur reste à venir. Comment égaler cette même performance ou faire mieux à la prochaine coupe du monde U19 en 2021 ? Le Mali aura-t-il la possibilité et la capacité de mettre en place de nouvelles générations de U16, U17, U18 et U19 aussi talentueuses que celle de 2019 ? Sauront-elles relever le même défi qu’en 2019 ?L’avenir nous le dira.  Seuls quelques pays à l’image des USA, arrivent à maintenir une telle régularité à ce niveau. Tout dépendra des moyens mis par le Mali, dans la formation de base que des talents à l’image d’un Ballo ou d’un Siriman explosent et bousculent les podiums de meilleurs joueurs des compétitions mondiales.


La rédaction

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top