FIBA U19 WOMEN

FIBA U19 filles : Haïdara, Coulibaly, Sanou, Dabou et Cissé de retour avec le Mali en 2023?

Temps de lecture : 2 mn đź•—

2021 a Ă©tĂ© une annĂ©e formidable pour le basketball malien Ă  la coupe du monde FIBA U19, alors que l’Ă©quipe malienne terminait au pied du podium ratant de peu une toute première mĂ©daille pour le basketball fĂ©minin africain toutes catĂ©gories confondues.

Le Mali continu sa progression Ă  la coupe du monde FIBA U19 fille. GĂ©nĂ©ralement classĂ© entre la 12e et 16e place, le Mali a enregistrĂ© un bond en avant Ă  partir de 2019 chez les filles, lorsque l’Ă©quipe avait rĂ©ussi Ă  surprendre en 8e de finale l’Ă©quipe de Lettonie (67-34) pour s’offrir une première place en quart de finale. Deux ans plus tard le Mali a rĂ©alisĂ© l’exploit en dĂ©passant son meilleur rĂ©sultat avec une performance scintillante pour infliger une première dĂ©faite Ă  la Russie, vainqueurs de l’Ă©dition 2017 et passer en demi-finale.

On peut sans doute considérer le groupe de 2021 comme la meilleure génération de U19 du Mali, voire même du continent africain. Avec une très bonne politique de formation depuis plusieurs décennies, le Mali pourrait sans aucun doute présenter une autre belle génération à la prochaine coupe du monde U19 filles en 2023.

Earn Free Bitcoin

Dans cet article, nous allons vous prĂ©senter les atouts de l’Ă©quipe du Mali, version 2023.

La cuvée 2021 du Mali :

Mais avant tout, parlons du groupe de cette annĂ©e qui a terminĂ© Ă  la 4e place de la coupe du monde FIBA U19. Six joueuses de la cuvĂ©e 2021 de l’Ă©quipe malienne Ă©taient dĂ©jĂ  prĂ©sentes il y a 2 ans en ThaĂŻlande. Il s’agit des ailières fortes Sika KonĂ©, Alima KouyatĂ©, Aminata Brahima SangarĂ© et des meneuses Fanta KonĂ©, Diouma BerthĂ©, Diarrah Issa Sissoko.

L’expĂ©rience de ces six joueuses a Ă©tĂ© essentielle dans le jeu malien. Remontons un peu le temps pour voir un peu le parcourt de ces 6 joueuses en plus de la soeur jumelle Saran BerthĂ©.

Earn Free Bitcoin

A la coupe du monde FIBA U17 en 2018, cette gĂ©nĂ©ration avait dĂ©jĂ  marquĂ© les esprits en rĂ©alisant la plus grosse progression du Mali en terminant Ă  la 10e place (2/5) et crĂ©ant de gros problème en huitième de finale Ă  l’Ă©quipe de France menĂ©e par Iliana Huppert, rĂ©cemment draftĂ©e en WNBA. Un an plutĂ´t le Mali remportait son 5e sacre africain en U16 au Mozambique avec avec les 7 joueuses citĂ©es plus haut hormis Alima KouyatĂ©.

Un avenir prometteur !

Le fait d’aligner chaque annĂ©e une alternance de deux gĂ©nĂ©rations de championnes en U16 et U18, donne la possibilitĂ© au Mali d’aligner Ă  chaque fois un large choix de joueuses pour les Ă©chĂ©ances africaines et mondiales. Si Gnere Alima Dembele Ă©tait la seule en 2019 Ă  avoir jouĂ© 2 coupes du monde U19, cette annĂ©e elles Ă©taient 6 (citĂ©es un peu plus haut), dont 5 Ă©taient les staters de l’Ă©quipe malienne.

Pour la prochaine coupe du monde FIBA U19 2023, elle seront au nombre de cinq si tout se passe bien et constitueront la base de l’Ă©quipe. Mais avant cela, elles devraient ĂŞtre prĂ©sentes au championnat d’Afrique FIBA U18 en 2022 pour aller Ă  la reconquĂŞte du titre perdu en 2020 au Caire face Ă  l’Egypte.

Qui sont ces 5 joueuses ? PrĂ©sentation…

Maïmouna HAIDARA 

L’ailière forte de 17 ans, 1m81, nĂ©e le 02 juin 2004 a Ă©tĂ© d’un grand apport dans la rotation avec Sika KonĂ© et Aminata Brahima SangarĂ©. La joueuse du CDB Clarinos Tenerife (Espagne)‎ aura sans doute la lourde tâche de remplacer Sika KonĂ© comme top scoreuse. Elle a passĂ© cette annĂ©e une excellente saison dans la 2e ligue espagnole avec une bonne marge de progression. Pour le mondiale U19, elle a  rĂ©alisĂ© un bon parcours, cumulant des statistiques moyennes de 8.8pts, 8rbds, 1.8ast,  pour une efficacitĂ© de +14.3.

Mariam COULIBALY 

La très talentueuse Mariam est l’ancienne MVP du championnat d’Afrique FIBA U16 2019 Ă  Kigali au Rwanda avec 26.8pts, 5rbds et 3.2asts par match. AgĂ©e de 17 ans avec ses 1m84, nĂ©e le 10 Janvier 2004, elle joue dans la mĂŞme Ă©quipe que  sa coĂ©quipière HaĂŻdara, Ă  savoir le CDB Clarinos Tenerife (ESPagne)‎.  FormĂ©e au Centre Hirondelle de Basket-Ball (Mali)‎, Coulibaly fera sans doute avec MaĂŻmouna HaĂŻdara, une belle paire sur les ailes comme l’a Ă©tĂ© cette annĂ©e Sika KonĂ© et Aminata SangarĂ©. Durant la coupe du monde, elle avait un temps assez rĂ©duit de 7.8 minutes par match, cumulant 3.6pts, 2.6rbds, 0.4asts, pour une Ă©valuation de +2.6.

Fatoumata SANOU 

Meneuse de 17 ans, nĂ© le 30 jun 2004 a pu bĂ©nĂ©ficier d’un temps de jeu de 8 minutes durant la compĂ©tition. Elle a Ă©tĂ© une bonne alternative Ă  Fanta KonĂ©, lorsqu’il fallait faire reposer cette dernière. Elle pourrait s’imposer en 2023 comme la meneuse titulaire de l’Ă©quipe. Sanou qui Ă©volue au Djoliba AC, a rĂ©alisĂ© des statistiques moyenne d’ 1pt, 0.5rbds, 0.7 ast pour une Ă©valuation de -0.2, des statistiques qu’elle pourra faire Ă©voluer avec un temps de jeu plus Ă©tendu.

Kamite Elisabeth DABOU

Elle est sans doute l’une des valeurs sures  sur les tirs extĂ©rieurs, alignant 4/8 contre le Canada et 3/8 contre la CorĂ©e. L’ailière de 179cm, nĂ©e le 09 Novembre 2004 a jouĂ© sa première coupe du monde U19 Ă  seulement 16 ans cette annĂ©e. Titulaire avec son club du Djoliba AC durant la saison 2020-2021, Dabou a Ă©tĂ© l’une des pièces maĂ®tresses du système de jeu du coach DiakitĂ©. Lors du match Mali- Canada, elle a atteint un sommet de 18 points, sa meilleure performance de la compĂ©tition. Dabou a cumulĂ© une moyenne de 9.3pts, 3.7rbds, 1.2asts pour une Ă©valuation de +7.8.

Mama CISSE

Si CissĂ© progresse bien, l’Ă©quipe du Mali aura en 2023 le pivot qui lui a manquĂ© cette annĂ©e Ă  la coupe du monde. Bien que Mama ai Ă©tĂ© prĂ©sente, elle a nettement manquĂ© de temps de jeu, ne cumulant que 3.7 minutes par match pour o point marquĂ© et 2 rebonds par match, pas assez pour s’imposer sous la raquette. Mais Mama est jeune, Ă  seulement 17 ans, avec ses 1m83, elle aura le temps d’affuter ses armes au prochain championnat d’Afrique U18. Pour son dĂ©veloppement, il serait temps pour elle d’Ă©voluer dans la ligue 1 malienne ou suivre les traces de HaĂŻdara et Coulibaly en Europe.

En conclusion :  Hormis Fatoumata Sanou, les 4 autre joueuses citĂ©es, ont dĂ©jĂ  participĂ© au championnat d’Afrique FIBA U16 209 et ont Ă©tĂ© sacrĂ©es championnes d’Afrique.  Seules Coulibaly et CissĂ© Ă©taient prĂ©sentes au championnat d’Afrique FIBA U18 2020, lorsque le Mali avait terminĂ© Ă  la 2e place au Caire.


La RĂ©daction

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top