Basket Retro

Entretien : « J’ai un instinct de tueur »

Temps de lecture : 1 mn 🕗

Paru dans L’Equipe magazine du 4 mai 1996. – C’est sur un terrain de basket que Michael Jordan se situe lorsqu’il assĂšne pareil propos. Mais, pour notre bonheur, la plus grande star actuelle du sport mondial d’alors, qui Ă©tait en route avec les Chicago Bulls vers un quatriĂšme titre de NBA un an aprĂšs son retour, s’Ă©tait confiĂ©e Ă  nous sur d’autres domaines : sa propre Ă©volution, son avenir, les prochains JO, les Bulls, Magic, Rodman, Olajuwon. Passionnant. Un moment exceptionnel, car Michael Jordan s’exprime rarement avec autant d’enthousiasme.

«Michael, les JO d’Atlanta approchent, avec eux la perspective d’une nouvelle Dream Team. Avec le recul, l’Ă©quipe olympique de 1992 Ă©tait-elle la meilleure formation de tous les temps ?
Oui. Est-ce avec elle que je me suis le plus Ă©clatĂ© ? Avec les joueurs, oui. Avec les Jeux ? L’Ă©quipe de 1984, reste ma prĂ©fĂ©rĂ©e, parce qu’il n’y avait pas tout ce business autour… Les Ă©motions Ă©taient sincĂšres. En 1984, nous Ă©tions avec tous les autres·athlĂštes, et nous avons partagĂ© l’esprit olympique, avec tous les liens qui se crĂ©ent quand on passe un mois avec des gens. Avec la Dream Team, nous Ă©tions isolĂ©s. Nous Ă©tions devenus « le » show, au lieu de n’en ĂȘtre qu’une partie.

Vous avez Ă©tĂ© inflexible dans votre refus de participer aux Jeux d’Atlanta. Pourquoi ?
Parfois, on accepte de rĂ©pondre aux besoins des autres quand on sait qu’ils ont vĂ©ritablement besoin de vous. Ma participation serait super d’un point de vue business. C’est trĂšs bien, mais il y a d’autres aspects. Participer simplement pour que d’autres se fassent des tonnes d’argent, ce n’est pas vraiment moi. A-t-on vraiment besoin des douze meilleurs joueurs actuels dans cette Ă©quipe des États-Unis ? Je ne le pense pas. En 1984, on n’avait pas la meilleure Ă©quipe possible. De trĂšs grands joueurs n’avaient pas Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©s, ça ne nous a pas empĂȘchĂ©s de gagner la mĂ©daille d’or. Je comprends le concept de la meilleure Ă©quipe possible, mais la formation actuelle est bien suffisante. Elle sera encore la plus forte Ă  Atlanta.

Que pensez-vous de la sélection pour les JO de Charles Barkley ?
Dans une certaine mesure, j’ai Ă©tĂ© choquĂ© en apprenant la nouvelle. Mais je suis heureux pour lui, si les JO figuraient encore sur son agenda… Comment va-t-il tenir le coup physiquement ? C’est un sujet d’inquiĂ©tude.

A votre avis, qu’est-ce qui a motivĂ© sa sĂ©lection ?
Saris aucun doute l’aspect commercial de la Dream Team. Barkley est un joueur reconnu, qui va attirer de l’attention sur l’Ă©quipe olympique.

C’est l’un de vos amis. Est-il frustrĂ© de n’avoir jamais remportĂ© le moindre titre ?
Aussi longtemps que je serai lĂ , je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’il n’y arrive pas ! Mais je comprends sa frustration ; avoir fait tant d’efforts et toujours se retrouver un peu court… Ça ne veut pas dire qu’il en soit au point de considĂ©rer sa carriĂšre comme un Ă©chec total. Il a eu beaucoup d’occasions dans sa vie, gagner un titre n’en faisait tout simplement pas partie. Il peut considĂ©rer…

Il vous reste 90% de cet article Ă  lire.

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top