E.N. USA

Davis, Harden et maintenant Lillard: L’hécatombe continue pour team USA

Pour sa première en tant que sélectionneur, Gregg Popovich devra composer avec une équipe privée des meilleurs joueurs de la NBA - Panoramic

La sélection américaine de présentera une équipe privée de ses principales têtes d’affiches en .

Qui pour défendre les couleurs américaines en Chine ? Pas les stars en tout cas, avec une impressionnante liste de défections dans les rangs de pour la Coupe du monde 2019. Liste qui s’allonge de jour en jour, au point de se demander si l’équipe que présentera Gregg Popovich sur la ligne de départ ne pourrait pas être détrônée, après les sacres en Turquie (2010) et en Espagne (2014). Les blagues commencent à fleurir comme des champignons sur les réseaux sociaux. Certains s’amusent à imaginer des joueurs de BIG3, la ligue fondée par Ice Cube et dans laquelle on retrouve divers ancien NBAers à la retraite, au Mondial… Jerry Colangelo n’en est évidemment pas encore là, il y a de quoi faire au sein de l’Association. Mais pas les premiers choix. Ni les deuxièmes… On savait déjà que LeBron James, Kevin Durant, Stephen Curry, Kawhi Leonard, Russell Westbrook, Klay Thompson, Draymond Green, DeMarcus Cousins, Blake Griffin, Paul George ou Kyrie Irving feraient l’impasse, pour diverses raisons. On pensait toutefois qu’avec Anthony Davis, James Harden et Damian Lillard, l’équipe des Etats-Unis arriverait en Chine pour tout casser, comme d’habitude.

Sauf que ces trois-là ont tour à tour à tour déclaré forfait. Et ce ne sont pas les seuls… Parmi les membres de la présélection initiale, dévoilée le 10 juin par USA Basketball, Bradley Beal, Eric Gordon, Tobias Harris et CJ McCollum passent leur tour. Ajouté à la liste il y a un mois, DeMar DeRozan se retire aussi, lui qui joue pourtant sous les ordres de «Pop» à San Antonio. Idem pour le nouveau phénomène de la Nouvelle Orleans, ancien de Duke et n°1 de la dernière Draft, Zion Williamson. Ce dernier devait venir prendre la température, histoire de voir s’il pouvait se mêler à la lutte pour l’une des 12 places pour la Chine. Il a d’autres priorités. Opéré d’un pouce il y a peu, Kyle Lowry est quant à lui incertain et on attend la réponse de Kevin Love.

Lire Aussi //   #Afrobasketwomen : Les Aigles évitent le piège ivoirien et filent en demi-finale

Kemba Walker et Khris Middleton en chefs de file ?

En résumé, Gregg Popovich peut, a priori, compter sur les joueurs suivants : Kemba Walker, Donovan Mitchell, Khris Middleton, Jayson Tatum, Harrison Barnes, P.J. Tucker, Andre Drummond, Myles Turner, Kyle Kuzma, Paul Millsap et Brook Lopez, en plus des incertains Lowry et Love. Last but not least, plusieurs joueurs ont déjà été appelés en renfort : Marcus Smart, Jaylen Brown, Thaddeus Young et Julius Randle. D’autres pourraient suivre, D’Angelo Russell, Aaron Gordon, Mike Conley et Josh Richardson faisant, assure-t-on du côté de The Athletic, partie d’une short-list. Alors bien sûr, Popovich disposera de suffisamment de talent individuel pour viser la passe de trois. Sauf qu’avec très peu d’entraînements en commun et pas ou peu d’expérience internationale, la tâche pourrait être plus ardue qu’il n’y parait. On a d’ailleurs vu Team USA se faire un peu chatouiller ces dernières années, notamment par l’Espagne. Et ce même avec les stars… Du coup, on se dit qu’il n’est pas interdit de rêver pour la concurrence. Et pourquoi pas imaginer les Bleus de Rudy Gobert, Nicolas Batum et Evan Fournier sur le toit du monde ? Nous n’en sommes pas encore là, mais une chose est sûre : Team USA ne sera pas intouchable. Beaucoup moins que d’habitude.

La Coupe du monde se déroulera du 31 août au 15 septembre. Sept nations y décrocheront leur billet pour les Jeux olympiques de Tokyo, dont deux en provenance du continent américain. L’Argentine, le Brésil, le Canada, Porto Rico, la République dominicaine (dans le groupe de la France au premier tour) et le Venezuela seront donc en concurrence avec les Etats-Unis pour ces deux précieux sésames, qui reviendront aux deux dernières équipes en lice, les deux mieux classées en Chine. Outre le Japon, qualifié d’office en tant que pays hôte, quatre nations iront en outre aux JO 2020 via les tournois de qualification préolympique.


Sport24 le Figaro

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top