Formation

Centre de Basket : Ă  la dĂ©couverte de l’APDS de Banankabougou

Temps de lecture : 1 mn 🕗

Si le basket-ball des jeunes au Mali connaßt un certains succÚs au niveau continental, il le doit bien quelque part  aux nombreux centres de formation de basket-ball qui foisonnent dans le pays .

L’Association pour le DĂ©veloppement du Sport (APDS) fait partie de ces nombreux centres de formation  qui fleurissent depuis quelques annĂ©es dans tout le pays.

coinpayu

L’ APDS, complexe sportif a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2009 affiliĂ©s Ă  la ligue de basket-ball de Bamako en 2011. Elle a deux terrains d’entraĂźnement dont le premier Ă  banankabougou-SEMA  et le second, un terrain Municipal Ă  Niamakoro.

Le complexe qui compte 126 licenciĂ©s tous genres confondus est animĂ© par quatre formateurs dont trois issus de l’Institut Nationale de la Jeunesse et des Sports et un ancien basketteur.

L’APDS a dĂ©jĂ  participé  aux diffĂ©rents championnats nationaux des minimes, cadets et juniors avec des rĂ©sultats trĂšs prometteurs. En 2015, elle a Ă©tĂ© classĂ©e 3e  chez les filles et 4e chez les garçons aux championnats juniors, 2e aux championnats cadets filles et garçons et enfin 3e aux championnats minimes. En 2016 c’est au moins deux joueuses en Ă©quipes nationales U17 et U18, issues du complexe.

apds2

coinpayu

«Globalement on est satisfait du niveau technique de nos joueuses. On sent que cela a considĂ©rablement Ă©voluĂ© au fil des annĂ©es et cela doit continuer  car la formation de base c’est un travail Ă  long terme» explique Mody GoumanĂ© coach principal de l’APDS

Mais comme la plupart des centres de basket-ball au Mali, l’APDS est confrontĂ© Ă  plusieurs difficultĂ©s notamment, insuffisance de balles d’entraĂźnement, problĂšme d’équipements pour les joueurs dont 25% seulement son adaptĂ©s au basket-ball et le manque d’éclairage pour les deux terrains qui est une grosse entrave aux entraĂźnements nocturnes.

 coulibaly

NĂ©anmoins, malgrĂ© ces difficultĂ©s qui constituent plus un dĂ©fi qu’une entrave, l’APDS se projette plus vers l’avant, comme nous l’a prĂ©cisĂ© son directeur technique Ibrahim Coulibaly  lui mĂȘme technicien des sports.

«On se bat pour avoir l’éclairage sur nos deux terrains. Ensuite, en plus de nos sections minimes, cadettes, et Juniors, nous comptons dĂšs la saison prochaine Ă©voluer en deuxiĂšme division du championnat nationale du Mali qui sera dans sa nouvelle formule»

A savoir si le complexe reçoit des subventions, aide financiÚre ou autre sponsoring, M. Coulibaly a répondu par ceci :

«Nous recevons un accompagnement  de Samba Sow international footballeur malien Ă©voluant en Turquie qui est le prĂ©sident d’honneur de l’APDS. C’est lui qui nous a fourni Ă©quipements et soutiens dĂšs le dĂ©but. Mais  nous cherchons aussi localement  des partenariats et sponsorings avec des sociĂ©tĂ©s de la place. Toute aide serait la bien venue»

Pour les projets d’avenir, le complexe APDF compte dans l’immĂ©diat trouver les moyens de rĂ©soudre le problĂšme d’éclairage qui se pose Ă  ses deux terrains d’entrainement et plus tard, accĂ©der en premiĂšre division du championnat de basketball du Mali  pour devenir un jour champion.

Il compte aussi dans l’avenir avoir un terrain assez moderne, voir un Gymnase pour amĂ©liorer les conditions d’entrainement des  joueurs et s’ouvrir vers d’autres sports pour Ă©pouser son vrai rĂŽle de COMPLEXE SPORTIF avec HĂ©bergement pour joueurs et un projet sport Ă©tude.

Pour tout contact : https://www.facebook.com/complexesportif.apds

RĂ©daction BKM

Facebook Comments

coinpayu
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top