U17 Filles

Archive : Le Mali, leader du basketball féminin africain

Temps de lecture : 1 mn đź•—

TOULOUSE (FIBA Championnat du monde féminin – 17 ans) – Unique représentant du continent africain, le Mali porte courageusement les couleurs de son pays et garde la tête haute,  malgré un niveau un peu en dessous des autres sélections.
Mais il ne faut pas s’y tromper, le Mali n’est pas là par hasard. Leader du basketball féminin africain, le Mali a remporté les titres de champions d’Afrique dans toutes les catégories jeunes féminines ces trois dernières années.

FIBA.com vous en apprend davantage sur ce basket en plein effervescence.

Même si le football reste intouchable, le basketball suscite un réel engouement auprès des jeunes maliens et surtout maliennes.  Il existe une réelle volonté politique de soutenir le basketball au Mali. La nomination au poste de ministre de la jeunesse et des sports de l’ancien président de la fédération de basketball y est pour beaucoup.

L’envie de progresser est forte. Un objectif auquel Hervé Coudray, entraîneur de l’USO Mondeville, a décidé de contribuer en acceptant le challenge de devenir le sélectionneur de l’équipe nationale féminine sénior du Mali. Il nous confie son analyse sur le style de jeu malien : « C’est un basket très athlétique. Le Mali, c’est le pays du passe et va, il y a très peu d’écrans. J’essaie donc de mettre en place un basket plus construit ».

Egalement présent dans le staff de l’équipe U17 du Mali, il témoigne du fossé restant. « Il faut comparer ce qui est comparable. Les conditions d’entraînement sont très différentes des standards en Europe. Elles s’entraînent dehors, mais dans la journée il fait plus de 40°C, il fait nuit à 19h30 et s’il y a quatre ballons pour l’équipe à l’entraînement c’est déjà bien ».

Du côté de la politique de formation, encore une fois la volonté est présente mais les résultats se dessinent lentement. « Il y a une volonté de lier l’école et le sport. Un lycée sportif a été crée à Bamako mais l’école ne répond pas encore suffisamment à cet objectif » concède le sélectionneur malien Sidiya Oumarou. Pourtant, toutes les joueuses de l’équipe vont à l’école. Une performance en soi, quand on sait que le taux de fréquentation dans le secondaire pour les filles atteint difficilement les 20% dans le pays.

Alors certes, les infrastructures et la formation d’entraîneurs de qualité manquent cruellement, mais le cœur et l’envie d’apprendre n’ont jamais fait défaut. Hervé Coudray aime les comparer à des « éponges ». « Comme elles s’entrainent peu, au bout d’un mois de préparation, elles pompent tout ce qu’on peut leur donner et progressent très vite ».

Le Mali en quelques faits :

•    13,5 millions d’habitants
•    Superficie : 1,2 millions de km² soit celle réunie de l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Belgique.
•    Ancienne colonie française, indépendante depuis 1960
•    Taux d’alphabétisation des jeunes femmes (15-24 ans) : 23% entre 2003-2007
•    Le Mali a remporté 5 trophées féminins continentaux entre 2006 et 2009 : la CAN cadettes en 2009, la CAN juniors en 2006 et 2008, la CAN Espoirs en 2006 et la CAN senior en 2007
•    Hamchétou Maïga-Ba est l’idole des basketteuses maliennes. Elle a été draftée en WNBA en 2002. Elle joue actuellement à Tarbes (LNB) et  à Minnesota Lynx (WNBA).

Facebook Comments
coinpayu
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top