Diaspora

AMARA SY QUITTE MONACO : « 4 ANNÉES EXCEPTIONNELLES »

Pour une nouvelle destination, l’Amiral va lever l’ancre. Un nouveau défi à sa mesure. Avant que son nouveau club n’officialise la nouvelle, a tenu à exprimer sa gratitude pour les 4 années passées à l’AS .

Quatre années hors du commun, marquées par 3 trophées en Leaders Cup, deux finales de Jeep Elite, une médaille de bronze et une médaille d’argent en Champions League, 3 places de premier en saison régulière… Sans oublier, à titre individuel, son trophée de du All-Star Game en 2017. Durant toutes ces conquêtes, Amara fut un capitaine exemplaire, engagé, motivé, talentueux, solidaire, celui que l’on serait prêt à suivre les yeux fermés pour toutes les batailles.

Ce fut tout simplement un honneur de côtoyer l’Amiral Amara Sy, un grand monsieur auquel toute l’AS Monaco souhaite la plus grande réussite dans sa nouvelle vie.

Amara Sy :

« Il me restait un an de contrat que je comptais honorer mais vu l’offre et le projet sur du long terme qui m’a été proposé je ne pouvais pas refuser car je devais penser aussi à mon avenir est à celui de ma famille.

Ça m’a fait mal au cœur de prendre cette décision mais comme sur le terrain dans la vie on doit prendre nos responsabilités et c’est ce que j’ai fait.

Aussi je remercie le club d’avoir accepté ma décision. Cela s’est très bien passé et je n’en doutais pas car notre relation est excellente depuis le début.

J’ai vécu à Monaco, sur et en dehors du terrain une expérience exceptionnelle. J’ai été accueilli à bras ouverts.

Du début à la fin on m’a donné beaucoup d’amour et de respect, deux valeurs très importantes pour moi. J’ai été comblé à ce niveau-là. Même si la dernière année j’ai longtemps été blessé j’ai reçu encore beaucoup de soutien.

Le club de Monaco, la Principauté, le Prince, le gouvernement, tout le staff, les bénévoles, les fans, de Monaco et des communes alentours, m’avez beaucoup donné, et pour ma part, j’ai donné tout ce que j’ai pu.

Je pense que l’AS Monaco est promis à un très bel avenir. Le meilleur est à venir. Tout ce travail accompli et cette envie de réussir, ça ne peut que payer.

La première année, quand je suis arrivé, l’objectif était de faire de Monaco progressivement une place forte du basket français.
Or, cela n’a pas pris beaucoup de temps. Dès la première année en ProA, le club s’est installé aux avants-postes. C’était un grand défi. Avec mes coéquipiers, on a su le relever et je tiens à les remercier aussi. Cette première saison 2015-16 restera comme mon plus beau souvenir.

Que de grandes émotions vécues ! Le club venait de ProB, rien n’étais écrit que ça allait marcher, et des le mois de février, on soulevait notre première Leaders Cup. Inoubliable.
Aujourd’hui, je passe le relais, et je ne doute pas que la Roca Team va écrire de très belles pages. Les campagnes européennes, les deux Final Four en BCL, l’engouement vécu avec les supporters, furent aussi de grands moments.

Il se passe quelque chose autour de la Roca Team à Monaco. L’engouement des fans ne cesse de grandir, et c’est sans doute le plus important.

Bien sûr, il y a eu la déception de nos deux finales perdues en Jeep Elite. Mais la Roca Team peut être fière de tout ce qu’elle a montré. On a tout donné. Lors du 3e quart temps de la 5e manche de la finale à Villeurbanne, sous 40 degrés, la machine a connu une panne d’énergie. On ne pouvait plus.

Mais cette dernière saison a encore montré tout le savoir-faire de l’AS Monaco. Mal partis dans le championnat, on a trouvé les ressources pour lutter jusqu’aux dernières minutes pour le titre.

Qui qu’il arrive, l’ASM restera gravée dans mon cœur. Je reviendrai vous voir dès que l’occasion se présentera. Et je resterai à jamais le premier supporter de la Roca Team.
Un très grand merci à toutes et tous.

Daghe Munegu !


As Monaco basketball

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top