AFROBASKET MEN

Afrobasket, Groupe A : les forces en présence

La question que tout le monde se pose depuis plusieurs semaines, c’est de savoir si le sera en mesure de défendre son titre au FIBA avec succès. À première vue, il semble favori pour terminer en tête du Groupe A, tandis que la République démocratique du , le et la Côte d’Ivoire se battront pour arracher la seconde place.

Les deux meilleures nations de ce Groupe A accéderont à la phase finale.

Les matches auront lieu à Tunis du 8 au 10 septembre.

NIGERIA


Classement en 2015 : 
champion
La question : il y a deux ans, le Nigeria a renversé l’, champion en titre d’alors, pour remporter son premier sacre continental. Depuis, un nouveau directoire a repris les commandes de la fédération et le coaching staff a été renouvelé. Les Nigérians parviendront-ils à défendre leur couronne avec une équipe complètement remaniée ?
Absences : onze des douze joueurs de l’équipe victorieuse en 2015 ne seront pas là au FIBA AfroBasket 2017

Confrontations directes depuis 2005 : 4-0 contre le Mali ; 1-0 contre la ; 6-1 contre la Côte d’Ivoire

Joueur clé : Ike Diogu

En résumé : même si le Nigeria se rend à Tunis avec une sélection totalement différente de celle de 2015, il alignera cependant l’équipe probablement la plus talentueuse du tournoi à l’intérieur, avec le Washington Wizard Daniel Ochefu, Deji Akindele et Akin Akingbala.

 RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Classement en 2015 : pas qualifiée
La question : cela fait plus d’une décennie que la République démocratique du Congo n’a plus participé à la compétition. Mais elle a réalisé une belle campagne dans les éliminatoires de la Zone 4 de FIBA plus tôt cette année contre la République centrafricaine. Les Congolais retrouveront-ils une place vers le sommet de la hiérarchie continentale ?


Absences : Cristian Eyenga, à qui on promettait un bel avenir lors de sa première apparition à 18 ans en 2007, ne sera pas là cette année. Les deux joueurs NBA Bismack Biyombo et Emmanuel Mudiay étaient censés venir représenter leur pays, mais ils n’ont finalement jamais rejoint l’équipe.

Confrontations directes depuis 2005 : 0-1 contre le Nigeria ; les Congolais n’ont pas affronté le Mali et la Côte d’Ivoire au cours des deux dernières décennies
Joueurs clés : Myck Kabongo et Jericho Aluma

Lire Aussi //   {:fr}Préliminaire FIBA AfroBasket 2021 : L'Algérie obtient sa qualification en dépit de la défaite{:}{:en}Algeria advance to AfroBasket 2021 Qualifiers despite defeat to Cape Verde{:}

En résumé : Les Congolais ont laissé une très bonne impression durant leur camp d’entraînement en Tunisie. Ils visent un retour au FIBA AfroBasket couronné de succès et ils sont tout à fait capables de faire du bruit à Tunis.

CÔTE D’IVOIRE

Classement en 2015 : 12ème
La question : il y a deux ans, les Ivoiriens ont enregistré leur pire résultat dans l’histoire de la compétition. Les anciens champions d’Afrique n’ont remporté que deux de leurs cinq matches, terminant le tournoi au 12ème rang.

L’équipe semble toutefois aborder l’événement avec confiance, ce d’autant que les présences de Mohamed Kone et de Souleyman Diabate ont gonflé le moral des troupes. Suffisant pour permettre aux ‘Éléphants’ de surprendre ?


Absences: Ismael Ndiaye, Mohamed Lamizana, Pape Phillipe Amagou et Guy Edi, pour n’en citer que quelques-unes.

Confrontations directes depuis 2005 : 1-6 contre le Nigeria ; 1-3 contre le Mali ; les Ivoiriens n’ont pas joué contre la République démocratique du Congo depuis 1995
Joueur clé : si la présence de Souleyman Diabate est confirmée, le sextuple participant au FIBA AfroBasket aura un rôle capital pour sa sélection.

En résumé : un bon départ contre le Nigeria lancerait idéalement la Côte d’Ivoire dans sa quête d’une place en phase finale.

MALI

Classement en 2015 : 7ème
La question : souvent décrite comme l’une des nations les plus talentueuses d’Afrique, le Mali doit encore confirmer au niveau senior. Les promesses de 2015 trouveront-elles leur confirmation cette année ?


Absences : Mohamed Tangara est devenu un joueur clé du Mali ces dernières années, mais l’expérimenté intérieur n’a pas participé aux camps d’entraînement à Bamako et en Tunisie.

Confrontations directes depuis 2005 : 0-4 contre le Nigeria ; 3-1 contre la Côte d’Ivoire ; le Mali n’a plus affronté la République démocratique du Congo depuis plus de deux décennies

Joueur clé : Ibrahim Djambo a été épatant il y a deux ans en Tunisie et il devra être le leader de cette équipe.

En résumé : si l’on se réfère au bilan des matches de préparation du Mali (1-3), il semble que la sélection est à la peine. Mais Djambo et Cie sont capables de créer la surprise en cours de compétition.

FIBA

Facebook Comments

Click to comment

Leave a Reply

Les plus lus

To Top