#FIBAU16Africa

U16 masculins : la grande rivalitĂ© entre l’Égypte et le Mali

Temps de lecture : 3 mn 🕗

ABIDJAN (CĂŽte d’Ivoire) – Depuis sa crĂ©ation, le Championnat d’Afrique U16 FIBA a Ă©tĂ© le thĂ©Ăątre d’une rivalitĂ© sans prĂ©cĂ©dent entre le Mali et l’Égypte.

Ces deux nations se sont en effet affrontées lors de quatre des six derniÚres finales de la compétition.

Au palmarĂšs, les Égyptiens dominent avec quatre titres, contre un pour les Maliens, mais ceux-ci semblent avoir comblĂ© leur retard sur leurs Ă©ternels rivaux.

Le tournoi a beaucoup changĂ© depuis 2009, lorsque l’Égypte s’est imposĂ©e 84-82 contre le Mali, remportant alors son premier sacre continental U16 Ă  Maputo (Mozambique), qui a marquĂ© le dĂ©but de son rĂšgne sur l’Afrique.

Six ans plus tard, les deux pays se sont Ă  nouveau retrouvĂ©s dans le match pour le titre, mais cette fois Ă  Bamako, la capitale du Mali. Les Égyptiens y ont conquis leur troisiĂšme consĂ©crations en cinq Ă©ditions, une dĂ©faite d’autant plus rageante pour le Mali, puisque l’Ă©cart final n’a Ă©tĂ© que d’un tout petit point (64-63).

En 2017, le Mali est enfin parvenu Ă  s’imposer, grĂące Ă  une formidable performance de Siriman Kanoute, assis dans les tribunes deux ans plus tĂŽt.

En 2015, l’Égypte a remportĂ© le 3e de ses 4 titres continentaux dans la compĂ©tition continentale U16 Ă  Bamako

« Je m’en souviens, » commente Kanoute auprĂšs de FIBA.basketball au sujet de l’Ă©dition 2017.

« J’Ă©tais alors trop jeune pour jouer, » indique-t-il.

Il y a quatre ans, devant un public mauritien tout acquis à sa cause, le Mali avait épaté pour aller chercher une consécration trÚs attendue (76-65).

Mais il semblerait que la rivalitĂ© a atteint de nouveaux sommets en 2019, quand l’Égypte a dominĂ© une nouvelle fois – la 3e – le Mali en finale, cette fois Ă  Praia (Cap-Vert), avec en consĂ©quence un avantage de 3-1 aux confrontations face Ă  son adversaire d’Afrique de l’Ouest.

Les deux nations se livrent une vraie lutte pour déterminer laquelle des deux est la meilleure formatrice de joueurs en catégorie U16.

À un moment donnĂ©, les sĂ©lections fĂ©minines du Mali ont remportĂ© tous les trophĂ©es. L’Égypte a rĂ©pondu en regnant sur le basket jeunesse masculin.

« Il s’agissait vraiment de savoir quel pays avait le meilleur programme de formation, » dĂ©clare Mamoutou Kane, coach de l’Ă©quipe du Mali victorieuse de sa premiĂšre – et unique – consĂ©cration continentale masculine en 2017.

Il se souvient surtout de la pression au moment d’aborder la finale de 2017 : « Nous Ă©tions arrivĂ©s jusqu’en finale et nous voulions absolument reprĂ©senter notre pays du mieux possible. Je pense que c’est Ă  ça que pensent tous les joueurs et les coachs dans ce genre de matchs. »

Les deux nations excellent dans la formation, ce qui explique leurs si probants résultats.

Toutefois, Ehab Amin, MVP du Championnat d’Afrique U16 FIBA 2011, commente :  « Il n’y a pas vraiment de rivalitĂ©. J’appellerais plutĂŽt ceci du respect. Nos deux pays sont trĂšs bons pour dĂ©velopper les joueurs. Les retrouver en finale ou en demi-finales m’apparaĂźt juste logique. »

Le Malien Siriman Kanoute est le seul non-Égyptien Ă  avoir Ă©tĂ© Ă©lu MVP d’un Championnat d’Afrique U16 FIBA

Il y a une chose qui peut expliquer la situation entre les deux pays : l’Égypte a rĂ©ussi une performance que le Mali lui envie encore.

En 2011, les Égyptiens ont dĂ©crochĂ© le titre devant leurs fans, contre la Tunisie cette fois.

Et ensuite en 2015, l’Égypte est venue conquĂ©rir le sacre continental Ă  Bamako, tandis que le Mali n’a Ă©tĂ© couronnĂ© que loin de chez lui.

Amin affirme que le fait d’Ă©voluer Ă  domicile offre un sacrĂ© avantage : « Jouer chez toi te force Ă  ĂȘtre davantage concentrĂ© et te donne un surplus de confiance. »

La rivalité se retrouve aussi dans les titres individuels.

En six Ă©ditions, l’Égypte a conquis 5 titres de MVP – Ahmed Mostafa (2009), Ehab Amin (2011), Mohamed Abdelrahman (2013), Ahmed Khalaf (2015) et Moamen Abouzeid (2019) – tandis que KanoutĂ© est le seul Ă  avoir brisĂ© cette hĂ©gĂ©monie en 2017.

Ehab Amin a Ă©tĂ© Ă©lu MPV du Championnat d’Afrique U16 FIBA 2011

Amin, qui porte dĂ©sormais les couleurs d’Al Alhy, attribue tous ces titres individuels Ă  un grand travail d’Ă©quipe : « Le gain du titre de MVP n’a Ă©tĂ© rendu possible que grĂące Ă  l’aide de mes coĂ©quipiers et des coachs Rafik Youssef et Fadi Hani. C’est une rĂ©compense qui va au-delĂ  de ma simple personne. »

Coach Kane ajoute que les deux pays prĂȘtent Ă©normĂ©ment d’attention aux dĂ©tails : « En 2017, nous avions prĂ©parĂ© mentalement la sĂ©lection avant le tournoi et nous l’avions maintenue motivĂ©e tout au long de la compĂ©tition Ă  l’Île Maurice. »

Le prochain Championnat d’Afrique U16 FIBA, qui aura lieu du 6 au 15 aoĂ»t au Caire, promet une belle lutte entre ces deux nations dominantes du basket jeunesse africain. À moins qu’un invitĂ© surprise ne vienne brouiller les cartes et ne rĂ©ussisse Ă  crĂ©er l’exploit.


FIBA

Facebook Comments

Click to comment

Laisser un commentaire

Les plus populaires

To Top