U17 Filles

Archive : Le Mali, leader du basketball féminin africain

Temps de lecture : 1 mn 🕗

TOULOUSE (FIBA Championnat du monde fĂ©minin – 17 ans) – Unique reprĂ©sentant du continent africain, le Mali porte courageusement les couleurs de son pays et garde la tĂȘte haute,  malgrĂ© un niveau un peu en dessous des autres sĂ©lections.
Mais il ne faut pas s’y tromper, le Mali n’est pas lĂ  par hasard. Leader du basketball fĂ©minin africain, le Mali a remportĂ© les titres de champions d’Afrique dans toutes les catĂ©gories jeunes fĂ©minines ces trois derniĂšres annĂ©es.

FIBA.com vous en apprend davantage sur ce basket en plein effervescence.

MĂȘme si le football reste intouchable, le basketball suscite un rĂ©el engouement auprĂšs des jeunes maliens et surtout maliennes.  Il existe une rĂ©elle volontĂ© politique de soutenir le basketball au Mali. La nomination au poste de ministre de la jeunesse et des sports de l’ancien prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration de basketball y est pour beaucoup.

L’envie de progresser est forte. Un objectif auquel HervĂ© Coudray, entraĂźneur de l’USO Mondeville, a dĂ©cidĂ© de contribuer en acceptant le challenge de devenir le sĂ©lectionneur de l’équipe nationale fĂ©minine sĂ©nior du Mali. Il nous confie son analyse sur le style de jeu malien : « C’est un basket trĂšs athlĂ©tique. Le Mali, c’est le pays du passe et va, il y a trĂšs peu d’écrans. J’essaie donc de mettre en place un basket plus construit ».

Egalement prĂ©sent dans le staff de l’équipe U17 du Mali, il tĂ©moigne du fossĂ© restant. « Il faut comparer ce qui est comparable. Les conditions d’entraĂźnement sont trĂšs diffĂ©rentes des standards en Europe. Elles s’entraĂźnent dehors, mais dans la journĂ©e il fait plus de 40°C, il fait nuit Ă  19h30 et s’il y a quatre ballons pour l’équipe Ă  l’entraĂźnement c’est dĂ©jĂ  bien ».

Du cĂŽtĂ© de la politique de formation, encore une fois la volontĂ© est prĂ©sente mais les rĂ©sultats se dessinent lentement. « Il y a une volontĂ© de lier l’école et le sport. Un lycĂ©e sportif a Ă©tĂ© crĂ©e Ă  Bamako mais l’école ne rĂ©pond pas encore suffisamment Ă  cet objectif » concĂšde le sĂ©lectionneur malien Sidiya Oumarou. Pourtant, toutes les joueuses de l’équipe vont Ă  l’école. Une performance en soi, quand on sait que le taux de frĂ©quentation dans le secondaire pour les filles atteint difficilement les 20% dans le pays.

Alors certes, les infrastructures et la formation d’entraĂźneurs de qualitĂ© manquent cruellement, mais le cƓur et l’envie d’apprendre n’ont jamais fait dĂ©faut. HervĂ© Coudray aime les comparer Ă  des « Ă©ponges ». « Comme elles s’entrainent peu, au bout d’un mois de prĂ©paration, elles pompent tout ce qu’on peut leur donner et progressent trĂšs vite ».

Le Mali en quelques faits :

‱    13,5 millions d’habitants
‱    Superficie : 1,2 millions de kmÂČ soit celle rĂ©unie de l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Belgique.
‱    Ancienne colonie française, indĂ©pendante depuis 1960
‱    Taux d’alphabĂ©tisation des jeunes femmes (15-24 ans) : 23% entre 2003-2007
‱    Le Mali a remportĂ© 5 trophĂ©es fĂ©minins continentaux entre 2006 et 2009 : la CAN cadettes en 2009, la CAN juniors en 2006 et 2008, la CAN Espoirs en 2006 et la CAN senior en 2007
‱    HamchĂ©tou MaĂŻga-Ba est l’idole des basketteuses maliennes. Elle a Ă©tĂ© draftĂ©e en WNBA en 2002. Elle joue actuellement Ă  Tarbes (LNB) et  Ă  Minnesota Lynx (WNBA).

Facebook Comments
coinpayu
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top